La cantine Zeller

 

Sortie à la cantine ZELLER (Hartmannswiller).
Jeudi 16 novembre 2017

 

 

C’est une équipe de onze marcheurs qui a pris le départ de cette balade à la journée, depuis la cave viticole de Wuenheim.

 

Au départ de la cave viticole

 

Elle sera accompagnée, toute la journée, par deux coéquipiers non désirés constitués par le brouillard et le froid qui n’arriveront, toutefois, pas à ralentir cette belle équipe dans sa progression. Le but à atteindre, aujourd’hui, se situe un peu en altitude: à 657 mètres, quelque peu dissimulé par un bel écran …de brouillard.

Nous traversons le vignoble de Wuenheim en suivant le sentier viticole récemment mis en place.

Traversée du vignoble

 

L’histoire de ce petit village, si elle remonte au Moyen-Age, a été, comme tous les villages voisins, très marquée par la grande guerre dont la sortie du jour va nous faire découvrir les nombreux vestiges qui affectent durablement le paysage que nous allons traverser.

Le village de Wuenheim est connu depuis le XIIIe siècle, mais c’était alors une annexe de la ville de Soultz appartenant au Haut-Mundat de l'évêché de Strasbourg. Wuenheim ne s'est émancipé de la ville de Soultz qu'à partir de 1832.
Dans ce village se trouvait le
château d'Ollwiller (Olwilre en 1249, Ollewilre en 1254, Olwilr en 1260). L'ancienne forteresse d'Ollwiller fut rasée en 1752 par Dagobert de Waldner, et à sa place fut élevé le magnifique château actuel.

L'exploitation forestière et la viticulture sont pendant longtemps la principale activité et la richesse de la localité. On aperçoit d'ailleurs encore quelques maisons vigneronnes opulentes qui sont le témoignage de ce passé viticole.
Ce n'est qu'à partir du
XVIIIe siècle que sera implantée dans le village la première usine textile, qui procure du travail supplémentaire à la population. En 1870, une fonderie est installée, ce qui accroît sensiblement la venue d'habitants.
En
1905, le village connaît un pic avec une population de 1059 habitants. En 1915, Wuenheim, qui est proche des combats du Hartmannswillerkopf, les habitants du village furent évacués et seulement quelques maisons ont été épargnées.
Le
village est rapidement reconstruit dès 1920.La commune a été décorée le 02 novembre 1921 de la croix de guerre 1914-1918.

Après une petite heure de marche nous voici arrivés au Treffpunkt, au pied de « la montagne » et de la montée qui va nous conduire à la cantine Zeller située à  657 mètres.

 

Pause au Treffpunkt 

 

Une pause bienvenue nous permet de nous réchauffer et de prendre des forces avant d’affronter la pente sévère qui va nous y conduire.

Parmi les lieux de mémoire que nous rencontrons le long de cette «  voie serpentine » de nombreux abris, bunkers et tranchées nous rappellent les conditions difficiles des combats qui se sont déroulés durant l’année 1915.                                  Abri

 

      Bunker bureau LIR 124 

Cimetière  LIR 124

 

 

Le brouillard n’est pas décidé à se lever mais on peut quand même apercevoir, çà et là, dans les vallons humides la blancheur des lunaires (Lunaria rediviva), dernière plantes non gelées ! Nous arrivons juste pour midi à la cantine Zeller où nous trouvons un abri pour la pause méridienne.

Cantine Zeller

 

La cantine Zeller était l’emplacement de l’état-major du secteur II de l’armée allemande en 1914.
Autour de cette cantine, le village des pionniers comprenait : librairie, dentiste, coiffeur, cuisine, photographe et une chapelle.
A l’issue de cette guerre, les fils Zeller, Louis et Joseph, s’établirent dans les locaux et particulièrement dans l’ancienne cantine, où les nombreux visiteurs qui arpentaient le massif pour découvrir le champ de bataille et les vestiges de la guerre avaient la possibilité de consommer une boisson. Ils furent rejoints par Anna Wurhlin qui épousa Joseph en 1920.
Les bâtiments furent aménagés, des constructions en bois vinrent agrandir la cantine existante pour devenir la cantine Zeller et une auberge de jeunesse qui compta jusqu'à 40 lits avec cuisine, réfectoire et terrasse.
Les nombreux promeneurs y trouvaient toujours bon gîte et pouvaient également visiter le musée de la guerre réalisé par Joseph, qui arpentait continuellement la montagne à la recherche de vestiges. Malheureusement en 1930, Joseph Zeller décéda. Anna fit le choix de rester et de continuer son
activité jusqu’à la fin des années 70.

 

 

 

 

 

 

 

Le temps pour Henri de prendre sa douche et faire le traditionnel cliché de cette journée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et nous voilà repartis après la visite des lieux et de la petite chapelle qui y a été reconstruite. Malgré le brouillard, on reconnaitra sur cette image embrumée(de gauche à droite): Pierre P., l’animateur et guide du jour, Catherine, Roselyne, Henri, Danièle, Michelle, Martine, Serge, Rosita, Micheline et Pierre D., animateur.

 

L’équipe du jour


La salle à manger 

 

 

Le froid est vif et le paysage givré, autant les herbes que les houx (Ilex aquifolium).

 

Le givre arrive (-1°C)                            Ilex aquifolium givré

 

Brouillard très présent

 

Dernière montée

 

Après une dernière montée pour se réchauffer, nous faisons une petite halte au cimetière des Uhlans avant de redescendre vers le petit village de Wattwiller.

 

Cimetière des Uhlans

 

Ce cimetière doit son nom à la dizaine de uhlans, cavaliers allemands équipés de longues lances, qui y ont été enterrés en avril 1915.
Les uhlans  (die Uhlanen) étaient des  cavaliers des armées allemande, prussienne, autrichienne, polonaise pendant la guerre de 1870, et encore en 1914-18.
De forme rectangulaire, légèrement en pente, un muret de moellons le clôture à l’ouest. Ses 36 tombes alignées simplement sont disposées en gradins. Elles conservent toutes leurs stèles et leur entourage faits de blocs de pierre, récupérés sur place. De formes et de nature très variées, les unes sont en roches naturelles aux formes à peine rectifiées, les autres faites de dalles de grès taillées et polies, ou encore de pierres maçonnées encadrant une plaque portant des inscriptions gravées. Certaines stèles sont finement décorées de feuilles de chêne et ornées d’une croix, parfois peintes, d’autres portent seulement le nom gravé d’une compagnie et la date du décès.


Les inscriptions les plus fréquentes rendent hommage au combattant « mort pour la patrie » (« Es starb den Tod fürs Vaterland ») qui « repose ici » (« Hier ruhen ») ou elles évoquent le statut de « héros » du soldat tombé sous le terme de « helden ».

On y pénètre par l’ouest, par une ouverture dans le muret située de manière excentrée ou sur le côté gauche, près de l’angle du muret encore debout. Au milieu des stèles un monument commémoratif dédié aux tués de la 9K LIR 56 a été érigé en mai 1916.

On peut y lire le texte suivant :

« Deutscher, entblösse dein Haupt/Du stehst am heiligen Orte ;/Gräber, vom Sturm entlaubt,/Verkündigen gewaltige Worte ;/Helden, gefallen im Ringen/Deutschlands um Ehr und Sein/Nie soll ihr Name verklingen,/Geheiliget soller uns sein./Den toten Kameraden gewidmet vom 9.K.LIR 56 Mai1916 »

dont la traduction signifie :

« Allemand, découvre-toi,/Tu te tiens sur un endroit sacré ;/Des tombes, dépouillées de leurs feuilles par les assauts,/Expriment des mots puissants. /Héros, tombés dans le combat/De l’Allemagne pour l’honneur et son existence, /Jamais votre nom ne doit s’évanouir,/Sacré il doit être./Dédié par la 9e compagnie du LIR 56/à ses camarades morts/Mai 1916 ».

 

De là, nous empruntons le sentier des pèlerins pour revenir au carrefour du Treffpunkt. La boucle est presque achevée.

Le village d’Harmannswiller.

 

Nous traversons le village d’Hartmannswiller avant de regagner la cave du Vieil Armand. Il est temps de regagner la chaleur de nos foyers après cette belle balade vivifiante

Vos animateurs et guides Pierre DITNER et Pierre PRUD’HOMME de RANDO FLORIVAL (photos et commentaires de Pierre PRUD’HOMME).

 

Les détails techniques :

  • Le parcours : WUENHEIM (parking de la cave viticole)-Vignoble-Treffpunkt-Courbe 0-Courbe 00-Cimetière LIR 124-Cantine Zeller-Cimetière des Ulhans-Wattwiller-Treffpunkt-Hartmannswiller-WUENHEIM. 
  •  La performance : 16,6km ; 5h50’ de balade (4h15’de marche effective);575m+ dénivelé ; température -1°C ; brume, brouillard givrant; terrain humide. 
  • Les participants (11X) : Serge, Rosita, Michelle, Roselyne, Micheline, Catherine, Martine, Danièle, Henri et les deux animateurs. 
  • Les références : Carte IGN Club Vosgien 1/25000ème 3719 OT Grand Ballon Guebwiller. Munster. PNR des Ballons des Vosges. 
  • Le covoiturage : 10 km aller/retour ; 3 véhicules
  • Documentation : Wikipédia.

 

Maison du Temps Libre Mulhouse Espace Bel Age

 Actualités


Actualités MULHOUSE et couronne

  • Encore 2 nouveautés à la MTL : Anglais "avancé" et Marche nordique "Débutant"
  • Club informatique MTL : le programme des mois à venir/ Permanence-inscriptions 08/01/2018
  • Informatique, smartphone... Aide individuelle adaptée Mulhouse-Riedisheim
  • Nouvelles activités "Bien-être" à la MTL Mulhouse
  • Magie de Noël à Europapark  Art'sens MTL 13/12
  • PEP'C en animation "cardio-training" MTL Mulhouse
  • Le Kelsch, sorties et excursions : 13/12,  19/01
  • "Balades pour tous" Mulhouse 04, 17, 18 janvier 2018
  • Nouveau cycle Ensemble sur la route MTL

Actualités BASSIN POTASSIQUE et CENTRE Haut-Rhin

  • Rando Florival :  Guebwiller 
    * Le programme des randonnées du 3° trimestre 2017
    *  sortie du 14 décembre
  • Randos Soultz : programme du 4° trimestre


Actualités du secteur Haut-Rhin SUD


  • Dates de reprise de toutes les formations informatiques du début 2018
  • Nouvelle formation informatique : à Wesserling  1°séance : 22/01/2018

Haut-Rhin NORD et COLMAR : Les Actus Animation


Marche nordique Kunheim : 18/12, 02/01
Conférence "Relations alimentation-cancer"  Colmar 11/12
> Voir toutes les Actualités

Trouvez votre animation :