Rives de la Thur

 

 

Sortie d’après-midi aux rives de la THUR (Pulversheim)

Jeudi 7 décembre 2017

 

Au fil de l’eau …On peut imaginer que c’est une « balade tranquille » que Pierre D., notre guide du jour, nous a préparée ! Pas ou peu de dénivelé, un petit aller-retour qui va nous faire goûter à l’air bien frais de cette belle journée ensoleillée de décembre.

Le départ est situé près de la passerelle qui enjambe la Thur, tout près de l’écomusée d’UNGERSHEIM.

 

La passerelle du départ

 

Cela nous rappelle l’exploitation passée de la potasse en ces lieux par les Mines domaniales de potasse d’Alsace (MDPA).

Le gisement alsacien était le seul gisement de potasse de France.
Il a été découvert par hasard en 1904 par Amélie Zürcher et  Joseph Vogt qui recherchaient du charbon ou du pétrole au nord de Mulhouse.
Leur forage montra l’existence d’une couche rose foncé à 630m de profondeur au milieu de centaines de mètres de sel plus ou moins blanc. Cette couche était de la sylvinite, importante source de potassium.
Une série de sondages régionaux montra que le gisement couvrait une superficie de 203 km2 au nord de Mulhouse.

La production de potasse démarra en 1910 à la mine Amélie à Wittelsheim jusqu’à l’épuisement du gisement en 2002.
Le gisement fut divisé en concessions qui possédaient chacune leurs puits (normalement deux puits, un puits d’entrée d’air où circulait le personnel et un puits de sortie d’air qui permettait la sortie du minerai) et leurs installations, l’ensemble formant un carreau minier.
Les conditions d’exploitation étaient difficiles du fait de la profondeur des deux couches (entre 600m et 1150m) et de la chaleur qui régnait à ces profondeur : le bassin potassique est situé dans le rift rhénan, zone très amincie de la croûte terrestre avec un bombement du manteau supérieur, dont le degré géothermique est très anormal (à 1000m de profondeur la température est de 55°C au lieu de 35°C dans d’autres mines).

 

 

 

90% de la production des MDPA étaient utilisés pour la fertilisation en agriculture.

 

 

 

 

Le potassium est un des 3 éléments clés des besoins minéraux des plantes (N, P, K). C’est donc un engrais essentiel. Le potassium est présenté sous forme de chlorure de potassium en granulés plus ou moins fins.
Il peut aussi être transformé en sulfate de potassium pour certaines cultures qui ne tolèrent pas le chlore, en nitrate de potassium, en phosphate de potassium (engrais binaires) ou en engrais complexes.

La production des MDPA était constituée essentiellement de chlorure de potassium(KCl) sous les formes suivantes :

  • KCl standard (grains inférieurs à 1mm) utilisé pour la fabrication d’engrais complexes.
  • KCl granulé (taille comprise entre 1,6 et 4,5 mm) utilisé pour l’épandage direct en culture.
  • KCl d’une grande pureté pour des usages spéciaux en pharmacie et industrie alimentaire (chocolat, café…)

Les sels de potassium sont aussi utilisés dans certaines industries, savonnerie, verrerie, pour l’affinage de l’aluminium et la préparation de la soude caustique.

La production de la potasse alsacienne a eu une grande importance économique pour la région mulhousienne en permettant le développement du Bassin Potassique (les mines de potasse employaient  plus de 9000 personnes en 1970).
Les MDPA ont construit 19 cités minières avec plus de 7200 logements en maisons individuelles ou jumelées qui assuraient à chaque mineur un logement gratuit entouré d’un jardin de 4 à 5 ares ainsi que des équipements collectifs.

La potasse alsacienne a largement contribué à l’essor de l’agriculture française en permettant une augmentation spectaculaire des rendements des cultures.

 

 

Les candidats au bol d’air sont nombreux puisque nous voilà 16 marcheurs à emprunter la rive gauche de la rivière.

 

La Thur rive gauche                    La vieille Thur

 

Le cours de la Thur que nous suivons a été largement aménagé. Nous pouvons observer des eaux tantôt très calmes, tantôt tumultueuses.

 

  

Des eaux calmes                       Des eaux tumultueuses

La rivière naît sur le versant occidental du Rainkopf, sur la commune de Wildenstein. Depuis 1964, un barrage édifié à Kruth régularise son débit lors de la fonte des neiges ; la retenue générée est connue sous le nom de lac de Wildenstein.

   Explications du guide


La Thur baigne notamment Saint-Amarin, Thann et Vieux-Thann avant de déboucher dans la plaine d'Alsace à Cernay et d'obliquer vers le nord-est. Le cours principal vient se jeter dans l'Ill en aval d'Ensisheim, à l'altitude 210 mètres, tandis qu'un bras appelé « vieille Thur » s'oriente vers le nord et rejoint la Lauch après avoir longé Rouffach en aval de Pfaffenheim puis se jette dans le Rhin.

Nous suivons, en partie le cours de la vieille Thur, passons la zone industrielle d’Ungersheim pour aborder le retour, après avoir franchi le pont à l’entrée d’Ensisheim.

Nous sommes maintenant sur la rive droite, avec, en face de nous, au loin, le Grand Ballon.

 

Au loin le Grand Ballon 

 

Les rayons du soleil sont intenses et donnent une jolie lumière sur la gravière aménagée le long des anciens terrils et pompeusement dénommée « les Oréades ».

Plan d’eau des Oréades 

La température ne nous incite guère à la baignade, d’ailleurs des panneaux nous rappellent que celle-ci est interdite. Cela fait rire les canards qui patrouillent à sa surface !

 


Pause au soleil

 

 

Après une petite pause au soleil, nous relevons au fil de l’eau, les différents aménagements de cette rivière : barrage, seuils, passes à poissons, gué,...

 

 La passe à poissons

 

Les pêcheurs nous affirment, qu’après bien des pollutions, ce cours d’eau comporte des truites fario et des ombres communs. Par contre ses rives sont envahies par la renouée du japon (Fallopia japonica) et il y est difficile d’y apercevoir le cornouiller sanguin (Cornus sanguinea) qui est un arbuste à feuilles caduques de couleur rouge.

 


Le pâle soleil d’Hiver

 

Le retour rive droite

    

Le cornouiller sanguin                     Un barrage

 

Le soleil décline déjà, l’air devient plus vif. Il est temps de presser le pas, après avoir fixé l’image du jour de ce groupe important (et souriant) devant le gué de la Thur. 

L’on reconnaîtra sur ce cliché  (de gauche à droite) Pierre P., animateur (un peu caché), Martine, Catherine, Micheline, Annick, François F., Marie-Jo, Gérard, Marie-Claire, Marie-France, Marie-Claude, Marie-Thérèse, François H., Colette, Henri, Pierre D., animateur et guide du jour.

Le groupe au gué de la Thur

 

Vos animateurs et guides Pierre DITNER et Pierre PRUD’HOMME de RANDO FLORIVAL (photos et commentaires de Pierre DITNER et Pierre PRUD’HOMME)


Les détails techniques :

  • Le parcours : Pulversheim-Rive gauche de la Thur-Vieille Thur-Zone industrielle d’Ungersheim-Ensisheim-Rive droite de la Thur-Pulversheim. 
  • La performance : 11km ; 3 heures de balade (2h30 de marche);58m de dénivelé ; température 0°C;temps clair, grand soleil, peu de vent. 
  • Les participants : (16x) : Annick, Martine, Catherine, Micheline, Marie-Jo, Marie-France et François, Colette, Marie-Claire, Gérard, Marie-Claude, François F., Marie-Thérèse, Henri et les deux animateurs. 
  • Les références : Carte IGN, 3719E TOP 25 NEUF-BRISACH 
  • Covoiturage : 22 km A/R, 4 véhicules.
  • Documentation : Wikipédia, Visorando.

 

Maison du Temps Libre Mulhouse Espace Bel Age

 Actualités


Actualités MULHOUSE et couronne

  • Cardiotraining à la MTL : modifications à partir du 01/07 et poursuite de l'activité cet été.
  • Kelsch Club : Sortie surprise 20/09
  • Balades pour tous MTL Sortie du 23 août

 

Actualités BASSIN POTASSIQUE et CENTRE Haut-Rhin

  • Rando FlorivalProgramme des randonnées du 3° Trimestre 2018
    Sorties du 23 et du 30 août
  • Randos  Soultz
    Les randonnées du troisième trimestre 2018


Haut-Rhin NORD et COLMAR : Les Actus Animation

Sortie "Carpes - frites"  Sundgau 13/09
> Voir toutes les Actualités

Trouvez votre animation :